PRINTEMPS


N’oubliez pas le printemps se prépare bien en avance, afin de « booster » votre système immunitaire, afin d’éviter, atténuer les effets du rhume des foins, allergies, problème de peau … 


En plus de traitement d’acupuncture voilà de quoi aider votre corps.

 

Réveillez votre énergie en nettoyant le Foie et la Vésicule Biliaire

 

Pour l’antique Médecine Chinoise le printemps prend naissance le 4 Février, il est associé à l’élément Bois qui correspond à notre foie et notre vésicule Biliaire.

Le printemps, c’est la jeunesse, le renouveau, l’embellissement, la clarté retrouvée.
C’est le moment de mordre la vie à pleines dents, d’être à l’aise, de fêter l’Amour de la St Valentin.

L’énergie du Bois nous rend parfois impulsif, décidant sans arrêt dans un enthousiasme débordant de vitalité.
Malheureusement, actuellement ce n’est pas le cas pour la plupart d’entre nous et cette énergie entravée nous rend tout à la fois indécis, doutant et mêmes coléreux.

Jeûner dès que le printemps arrive…

 Le christianisme avait avant l’heure conçue une cure de revitalisation printanière, il s’agissait du Carême. Celui-ci prend naissance le mercredi des cendres et durait les 40 jours qui précédaient Pâques.

De nombreux scientifiques pensent que l’on peut mettre en parallèle la longévité des religieux avec la pratique du jeûne et Carême, situation optimale pour éviter « l’usure cellulaire ».

Ce que l’on ignore, c’est que sur le plan physiologique, cette pratique est une aubaine pour la santé et la vitalité.
40 jours d’une alimentation purement végétale c’est quelque chose de merveilleux d’abord pour le foie, puis le sang, les reins, la peau et le système nerveux.

Durant tout l’hiver, le corps a accumulé sucres, graisses et il va stocker toutes les dangereuses substance chimiques que l’industrie agricole et alimentaires nous livre sans restriction.

 Le foie, les reins, véritables « laboratoires » sont débordés.

Notre sang véhicule non seulement de dangereux corps métaboliques mais aussi un cortège de poisons qui minent insensiblement nos cellules.
Alors la fatigue et l’envie de rester couché nous guette chaque jour.
Au moment où notre foie relance l’énergie du printemps, nous nous traînons lamentablement ; nous pensons « avoir pris un coup de vieux ».

Préférer l’amertume aux sucreries

De toute évidence, nous avons en grande partie éliminé de notre alimentation les goûts amers et les avons remplacés par des aliments sucrés.
Or, peu de personnes savent à quel point la saveur amère est salvatrice pour nos organes, en particulier le foie.
La saveur amère était autrefois partie intégrante de l’alimentation de nombreux peuples.

 

Lors de la Pâques juive, on mange des plantes amères.
Les indiens mangeaient des racines d’une amertume extrême et dont le goût était si fort et épicé que, de nos jours, nous ne pourrions les digérer.
Peu de gens mangent aujourd’hui avec l’arrivée du Printemps des bonnes salades de Pissenlits.(Teinture Mère de TARAXACUM,ail d’ours, radis noir...) Les anciens connaissaient tous les bienfaits de la dépuration de printemps et savaient parfois de manière empirique ou religieuse, appliquer les règles essentielles de cette précieuse revitalisation.

Aujourd’hui, grâce aux compléments alimentaires vous trouvez plusieurs façon de dépurer et détoxiner votre organisme par les plantes.

Certaines réveillent le foie et le nettoie D’autres agissent sur les reins (aubier de Tilleul du Roussillon) Et puis certaines vont relancer le système lymphatique et circulatoire afin de déloger toutes les toxines : Certaines vont nettoyer la peau En fait la cure dépurative va préparer le terrain en nettoyant totalement nos organes majeurs qui sont avant tout le foie et les reins.

La cure doit être faite pendant un durée de 3 semaines et on est bien souvent surpris comme le simple fait de faire cette cure diminue ou supprime la sensation de fatigue, de dépression, de morosité.

Pendant ces 3 semaines, essayez d’adopter un régime végétarien dans lequel abondent céréales complètes, soja (tofu et autres…), légumes frais de saisons


© Philippe ROSSI 2018